C'est le secret profond que nul ne connaît

Publié le par Mademoiselle M

 Je t’ai aimé beaucoup. Je t’ai hais aussi. Et maintenant c’est fini. Tout est fini.

 

La route a été longue.

 

Je t’ai attendu, longtemps, très longtemps. Peut-être trop. Je me suis battue pourtant. Pour toi, pour moi, pour ces restes de nous qui existaient encore.

 

La peine est partie depuis quelques temps déjà, et la haine a pris le même chemin.

 

Je n’ai pas de remords, je n’ai que quelques regrets. Tous ces jolis souvenirs que nous avons sacrifié sur l’autel de notre colère. Tu vois, je ne rejette même plus l’entière faute sur toi.

 

Lorsqu’on me parle de toi, ma gorge se serre toujours un peu mais mon cœur est apaisé.

 

Tu n’es plus qu’une cicatrice, une marque sur mon cœur qui ne se voit même plus mais qui est là malgré tout.

 

Je te souhaite d’apprendre à profiter de tous ces instants de bonheur qui nous échappe trop vite et  d’aimer toujours trop quitte à en perdre la raison.

 

Je t’ai aimé, n’en parlons plus. 


1403-asia-argento-60-1024.jpg

Publié dans De coeur à coeur

Commenter cet article