Mes sourires ont le goût des larmes retenues trop longtemps.

Publié le par Mademoiselle M

Une petite note écrite il y a quelques temps déjà mais je l'aime bien en fait...


La petite poupée a laissé son cœur à l’entrée. Elle est venue pour se donner. Elle ou son corps quelle importance ? La poupée toute apprêtée. La petite poupée dépravée qui danse au milieu des autres. Elle tourne la poupée. La jolie toupie colorée. Elle se fiche de qui lui prend la bouche. Ne sent pas sur elle les mains de celui qui la touche. Elle garde ses longs cils baissés. Pour se cacher des autres. La poupée ne croit plus en rien. Elle s’empêche de sentir pour arrêter de saigner. Elle ne voit plus qu’une suite interminable d’images floues qui défilent dans sa tête. La petite poupée a ses jolies joues roses toutes barbouillées de noir. La belle se donne et tout le monde prend des petits bouts d’elle. Elle s’oublie dans leur bras. Pour s’arrêter de pleurer. Pour s’arrêter de penser.

 


Publié dans De coeur à coeur

Commenter cet article

Sab' 12/10/2009 07:25


Très jolie texte pleins d'émotions.


Mademoiselle M 12/10/2009 22:13


Merci Sab' !!!


01/10/2009 10:22


très joliment écrit..
un peu triste mais on y est, on la voit, on est pris dans la danse :)


Mademoiselle M 02/10/2009 01:00


Merci beaucoup !!
C'est vraiment très gentil !!